Le Mont-Ventoux est un sommet mythique, tous cycliste sur route rêve de le gravir une fois dans sa vie. Tous le monde connais grâce aux images du Tour de France se géant de Provence au sommet pelé avec au pied des vignes et des champs de lavande. L’image de cette montagne résonne donc comme un itinéraire pour les cycliste sur route, les puristes. Mais quand est-il du côté sauvage de cette montagne, de ces singles magnifiques dans la roche calcaire, de ses bergeries et de sa flore d’une rare diversité ? Loin des routes bondées  menants au sommet, des voitures et du bruit, voici une immersion dans une expérience hors du commun : gravir le Mont-Ventoux en vélo électrique !

Le vélo électrique c’est un peu magique, que l’on soit débutant ou compétiteur, tout le monde y trouve son compte. Les plus débutant pourrons découvrir ou re-découvrir les plaisirs du vélos sans trop d’effort et pouvoir découvrir des endroits incroyables, jusqu’ici réserver aux gros sportifs. Pour les gros sportifs, c’est un complément incroyable à un entrainement classique et la possibilité de parcourir beaucoup de spots et de se faire plaisir en un minimum de temps… Pour tous, c’est avant tout le plaisir de rouler en ayant l’impression d’être un super-hero, de découvrir des zones immenses en peu de temps. Bref, c’est plus de découverte, plus de kilomètre, plus de plaisir… Dans cette optique, c’est le vélo idéal pour que tout le monde puisse gravir et profiter du Mont-Ventoux en vélo.

Amateurs de choses exceptionnelles, rendez-vous est pris à l’Hôtel Crillon le Brave en fin d’après-midi pour un repas gastronomique avant l’ascension de demain. Des plats raffinés, une terrasse magnifique donnant sur ce fameux Mont-Ventoux qui devra être gravi demain. A le voir de loin, cela paraît plutôt impossible ! Crillon fait parti de ces beaux village qui ont su rester authentique, de belles pierres, une vie de village « à la Française » et cette lumière jaune orange qui envahie les lieux quand le soleil décline. Une excellente soirée dans ce lieu unique…

C’est le grand jour, celui de cette fameuse ascension. Tout le monde est curieux de voir ce Mont-Ventoux autrement, voir la face sauvage de cette montagne si particulière. Evidement, comme à beaucoup d’endroits dans cette Hôtel Crillon le Brave, le Mont-Ventoux se dresse devant nous, comme sur cette magnifique terrasse pendant le petit déjeuner.

Les premiers rayons du soleil commencent à chauffer, le calme et la douceur de l’air diffusent un sentiment de sérénité et de plenitude. Le temps de profiter de cette matinée et nous voilà parti pour rejoindre le Géant de Provence

En route la traversé des vignes avec ces vieux cabanon rappellent à quel point cette terre est celle du vin. Une appellation contrôlée porte d’ailleurs le nom de Ventoux, de très bon vins, plus confidentiels et plus intimistes que les fameux Côtes du Rhône ou les Bordeaux, les Ventoux commencent à se faire un nom parmi les grands. Le traversée du joli village de Bedoin avec une evidence : nous sommes en terre de vélo, il y a des vélo de route de partout ! Un des points de départ pour l’ascension, les cyclistes s’y retrouvent pour tous, amateurs comme les confirmés pour préparer ou raconter leurs aventures. L’occasion de boire un petit café pour se charger de cette ambiance.

C’est parti !
Les début de l’ascension se font sur des pistes forestières qui vont jusqu’au Chalet Reynard. Petit à petit les paysages de la plaine disparaissent et la végétation se transforme. D’abord des chênes et des feuillus puis les sapins et autres conifères sont là pour nous procurer une ombre bienvenue car comme souvent, le soleil est bien présent ! La montée est facile, presque un jeu d’enfant sur des VTT électriques confortables montés en 27.5+. Que du bonheur ! La montée est ponctuée par des arrêts pour apprécier les paysages. La vue sur la Vallée du Rhône et le massif des Dentelles de Montmirail est à couper le souffle…

Que cette montagne est belle ! Etonnement lors cette montée hors de sentiers battus il n’y a presque personnes alors que sur la route ils sont déjà des dizaines à se bousculer. Cette version de la montée est vraiment agréable et grâce à l’assistance électrique, cette ascension est possible pour tous !

Au détour d’un virage, le sommet est enfin visible avec son poste d’observation si caractéristique. Le sommet est un désert de pierre, vue de la plaine, tous ces cailloux donne l’illusion que le sommet est enneiger, un véritable trompe l’oeil ! Après cette végétation assez denses du bas de l’ascension, les pistes forestières qui menant au Chalet Reynard offrent un panorama incroyable ! Le vélo électrique permet de découvrir tout cela au clame, comme la sensation d’avoir le Mont-Ventoux pour soit.

Une pose au Chalet Reynard permet de profiter d’un ravitaillement luxueux. Serviettes rafraichissantes, fruits frais, barres énergétiques et boissons fraiches sont à la fois agréables et nécessaire pour attaquer les 7 derniers kilomètres se font par la route. Sur les traces des coureurs du Tour de France et bien que ces derniers kilomètres soient les plus pentu, la fée électricité rend l’exploit totalement accessible.

Le sommet… Une vue à 360° époustouflante ! La Méditerranée au sud, les sommets enneigés des Alpes au nord. En regardant en détail, c’est toute la chaîne des Alpes, la mer Méditerranée avec l’ensemble du golfe du Lion et la Camargue, l’étang de Berre, la basse vallée du Rhône dont on peut parfaitement voir les méandres en direction d’Avignon, les Cévennes et le Massif central. Ce sommet est vraiment particulier, isolé au milieu d’une large zone sans grande montagne, ce qui lui donne une ampleur particulière et lui vaut le surnom de géant de Provence. Evidement il y a beaucoup de cycliste, fier ou dépités, tous fatigués après cette ascension.

Cette pause au sommet est l’occasion d’un pique-nique gastronomique composé de produits frais régionaux organisé par l’équipe suiveuse. Une table, des chaises, de l’ombre….et la vue ! Le luxe est parfois simple, un bon repas dans un endroit exceptionnel suffisent… Comme un aboutissement dans cette expérience ce sommet à quel chose d’unique.

Le lunch terminé, le guide donne le départ pour une descente par le seul chemin autorisé sur le haut du Mont-Ventoux qui est un site protégé. Dès que l’on s’éloigne de la foule, ce désert de pierre procure une sensation d’isolement comme lors d’un hors-piste en haute montagne. Les gros pneus et le confort des Overvolt sont au top ! Une fois sorti de ce désert de pierre, la partie la plus ludique de la descente commence. Les singles sont rapides, techniques par endroit.

La descente est magnifique faisant toujours face à au panorama. Le terrain est technique, le Mont-Ventoux c’est de la pierre ! L’entrée dans la forêt nous rappelle par ses grands arbres que le Mont-Ventoux est bel est bien une vraie montagne, n’en déplaise à certains. Au détour d’un sentier, un troupeau de bouquetins qui bondi dans les pierriers !

Cette descente aussi magique que la montée se termine dans les ocres de Bedoin puis sur la place du village ou nous prenons le temps d’échanger nos impressions autour d’une rafraichissante boisson locale. En résumé, cette ascension du Mont-Ventoux en tout-terrain est une experience unique qui fait découvrir cette montagne sous un nouvel angle. Loin des clichés du tour de France et ces cycliste, le Mont-Ventoux est avant tout une montagne originale avec un caractère fort. Celui d’une montagne isolé, comme un belvédère poser là pour nous permettre de voir cette vallée du Rhône depuis le haut.

© Copyright 2017 Ride and More Travel – Crédits photos : Ride and More Travel – Fotolia : © gmoulart – © ChantalS – © fotografiecor